SPECIAL FETE DE LA MUSIQUE !

Fêtons à l'unisson, avec nos différences enrichissantes ! Vibrons avec des femmes et des hommes heureux mais pas imbéciles du monde entier, à l'occasion de cette Fête Mondiale de la Musique du 21 juin, label français institué par Jack LANG, Ministre de la Culture d'alors, sous MITTERAND. Mes sœurs et frères d'armes, vous m'êtes très chers. Quand, j'ai été déporté avec ma famille, manu militari ici, pour mes convictions, mes prises de position en faveur de la paix dans mon pays la Côte d'Ivoire et pour sa réconciliation avec la France, pour m'y punir, me casser et m'humilier, Le lendemain, je devrais repartir à l'assaut pour la revendication de mes droits, la reconquête de ma liberté et la prise en compte de mon plan cadre de paix et de développement du 22 septembre 2004. Mais en regardant autour de moi, j'ai compris en tant qu'homme d'Etat, que je me devrais de faire chemin ensemble avec vous et pour vous uniquement afin d'apporter aussi ma pierre à l'édifice véritable de l'Etre persistant dans sa glorieuse voie de réalisation. Apôtre de la paix, instrument de l’amitié et de l’alliance, de jour en jour, l’appel de libération de mon pays se fait de plus en plus fort. Le moment venu, j’irai le délivrer pour y ramener la paix, la liberté, la fraternité et la prospérité, chers au peuple ivoirien et à son illustre premier président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY. Le dimanche 21 juin 2009, je vous invite avec le comité d’organisation de la Fête de la Musique et des Pères. L’année passée, nous avons célébré avec succès la Fête des Mères, cette année, c’est avec celle de la Musique et des Pères que nous la consacrerons, pour une humanité retrouvée et transfigurée, dans ce Triangle du Triage de Grand Cormier. A cette occasion, pour vous dire au revoir, une surprise Garden Party, nous réunira, afin de continuer de tisser avec vous des liens très forts d’amitié, d’alliance et de coopération car ceux-ci viennent naturellement avant tout et pour tout, des hommes, des femmes et des peuples avant de profiter aux pays et aux continents. Vous êtes mes amis, mes sœurs et frères, je vous aime profondément. Pourquoi vous dire au revoir maintenant, alors que le jour de mon départ n’est pas encore connu ? Parce que ce jour glorieux pour une nation et un peuple martyrisés et pris en otage où tous les vices y sont légion, ne prévient jamais, il faut veiller constamment, être surtout attentifs, l’appeler et le préparer de tous ses vœux. Je suis votre frère, vous assure de mon amitié et le cormier est le symbole de notre alliance, une alliance nouvelle qui profitera certainement à nos continents qui vous le rendront probablement bien. J’en suis persuadé ! Aux hommes de salut, d’audace, de cœur et de justice la reconnaissance intarissable est acquise ! GNADOU Dano Zady. A suivre,


 

 Copyright © La Feuille du Grand Cormier -Tous droits réservés.

 

L'Équipe Rédactionnelle : De La Feuille du Grand Cormier n'est pas responsable des textes....


Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique au Webmaster.
Dernière mise à jour le : 28 mars 2011.