CONFIANCE EN SOI

Ayons Confiance
Ayons Confiance en nous

Les premiers explorateurs qui quittèrent l’Europe pour naviguer vers l’Ouest à la recherche de nouveaux continents étaient plein d’espérance, plein d’assurance, Ils étaient sûrs de leur destination et de leur capacité à les atteindre. Le résultat fut qu’ils découvrirent un nouveau monde plein de merveilles et de richesses. La confiance en soi, en la vie, est une aptitude indispensable pour assurer le succès de l’explorateur de la vie. Peu de choses peuvent être réalisées sans confiance en soi.
Il faut être sûr d’accomplir sa tache,
Sûr d’arriver à destination,
Sûr d’y arriver
Sûr, sûr, sûr,
Nous devons être convaincus d’y arriver, d’arriver à faire. Pas de place à l’auto-condamnation qui remettrait en question notre aptitude à atteindre le résultat. AYONS CONFIANCE EN NOTRE FORCE ET EN NOS CAPACITES. La seule chose à faire est de développer notre confiance en nous-mêmes. Les gens qui n’ont pas cette confiance se mettent à errer, à hésiter et prennent plusieurs chemins différents. Les bonnes réussites dans la vie sont dues à LA CONFIANCE EN SOI.
Ne nous laissons pas influencer par les critiques d’autrui et les nôtres. Traçons un itinéraire et tenons nous y quelque soient les inévitables hauts et bas qui jalonnent notre parcours. Comme nos premiers explorateurs, nous ne trouverons peut être pas ce que nous espérons, mais nous pouvons être certains que notre horizon s’élargira. COMPTONS SUR NOTRE FORCE. Ayons une fois totale en nous, en notre force intérieure. Ayons des projets ! On fait peu de choses sans avoir de projets et sans y croire. Les obstacles nous aident à affermir notre force et notre résistance. Avec le temps et l’expérience nous atteindrons notre but. Quand nous aurions confiance en nos propres capacités, et elles sont énormes, nous pourrons accomplir n’importe qu’elle force.

Moi ai-je eu confiance en moi ?
Mon Dieu pas toujours ! A l’hôpital par exemple, quand j’ai réalisé que j’allais me retrouver à la rue, qu’il fallait que je parte absolument le 15 Octobre, je n’avais plus envie de continuer la kiné, elle n’avait plus d’importance.

Pourquoi tout ça ?
Les foyers contactés restaient muets. Aucune réponse ! J’en voulais à tout le monde et cela m’a beaucoup affectée, ralentit dans ma bonne marche. Mais j’ai pris la main tendue de ma cousine. Une lueur, elle m’avait trouvé une chambre dans un foyer. J’étouffais dans une cellule de 9 m² partagée avec les cafards. Mais je restais persuadée que je ne resterais pas là. Ah que non ! Ma place j’en étais sûre car je l’avais décidé était ailleurs. Je n’ai pas lâché. J’ai cru aux courriers, écrit aux personnes contactées de Limay. Et miracle ! En plus ce fut très rapide. J’ai eu mon appartement. Je le voulais ! Je l’ai eu ! Et à présent, malgré les problèmes d’argent, je suis heureuse d’y être arrivée et de ne pas avoir cédé à mes pensées négatives. Je me suis rappelée LA PLEINE CONFIANCE que j’avais en quittant la Somme pour subir, à l’hôpital, quatre opérations.
Bonjour et Bisous à tous,
BON COURAGE !!!


Noëlle LELOUP

 


 

 Copyright © La Feuille du Grand Cormier -Tous droits réservés.

 

L'Équipe Rédactionnelle : De La Feuille du Grand Cormier n'est pas responsable des textes....


Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique au Webmaster.
Dernière mise à jour le : 28 mars 2011.