LES TRAVAUX DU PRINTEMPS

Des résidents du Centre de Grand Cormier, le dimanche 25 janvier, dans un article doléances, adressé à La Feuille, s’étaient appesantis sur leurs conditions de vie, en égrenant une série d’anomalies à corriger. Cela avait suscité le courroux de la direction qui avait entrepris des démarches, des réunions en vue d’isoler et de désavouer La Feuille du Grand Cormier et son principal rédacteur GNADOU Dano Zady. En effet, à la réunion de conseil de vie du CADA du mercredi 11 mars, une de ces réunions dont nous avons parlé, le Chef de service de l’Aftam n’a pas voulu que GNADOU y participe. Motif évoqué : GNADOU et sa famille n'ont jamais fait parti, ni du CADA, ni du Centre Aftam du Grand Cormier. Qu'ayant, sous une grosse pluie, flanqués de deux cars de CRS, sous les ordres du Préfet des Yvelines, été balancés dans son Centre, il avait, lui, en les acceptant, eu simplement pitié d’eux. Il a donc exigé que GNADOU sorte de la réunion du Centre où il séjourne avec sa famille (une femme et 8 enfants), depuis le 2 octobre 2007. GNADOU exigea, à son tour, une preuve écrite de sa part. Ne supportant point le dialogue, la liberté d’expression, la démocratie dans un respect mutuel, considérant les résidents comme ses esclaves, ses sujets et ses objets, n'ayant pas de moindres comptes à leur rendre, le Chef de service Sidi DIAWARA claqua la porte de la réunion, en laissant, dans un mépris sans égal, sur place, et ses collègues, et les occupants du CADA qu’il avait pourtant conviés. Qu’avons-nous constaté malgré tout ? Que nos doléances, malgré les tergiversations de ceux qui devraient s'en réjouir et qui en profiteront probablement, sont entrain d’être prises en compte par les décideurs : les travaux ont été immédiatement entrepris pour ramener l’électricité et donc faire fonctionner à nouveaux les lampadaires situés entre le pont des Ambassadeurs et le passage à niveau Nf cv 182 du pont ferré SNCF de la Cité du Grand Cormier. ET LA LUMIERE FUT ! Elle sera totalement resplendissante quand le tronçon défectueux de la route longeant les locaux de la société Srbg s'ajoutera au festival de feu et de lueur retrouvés. Nous réitérons notre profonde gratitude, à tous ceux qui ont entrepris la réhabilitation des voies de circulation de la Cité de Grand Cormier. Au niveau de notre Centre, à l'arrivée du printemps, nous allongeons notre liste de doléances, en demandant des tables, des parasols et des bancs fixes écolo de jardin pour dompter l'ennui, combattre l'exclusion, briser l'isolement et sortir de l'enfermement. A l'intérieur de la résidence, nous signalons la panne de 2 portes coupe-feu où le mécanisme d'ouverture sécurisée est complètement hors-d'usage. Au fait, où sont passées les chaines de bagnards, placées à toutes les portes de secours de la résidence de Grand Cormier ? Or donc, elles ne seraient pas, avant ou après les contrôles, réglementaires, ni légales ? Si oui, évitons les évènements regrettables qui ont purement et simplement concouru à leur triste et condamnable avènement. GNADOU Dano Zady. La Feuille du Grand Cormier, la qualité est notre priorité !


 

 Copyright © La Feuille du Grand Cormier -Tous droits réservés.

 

L'Équipe Rédactionnelle : De La Feuille du Grand Cormier n'est pas responsable des textes....


Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique au Webmaster.
Dernière mise à jour le : 28 mars 2011.